dimanche 10 février 2019

L'influence de l'Église orthodoxe russe et ses relations avec le pouvoir politique

J'ai participé à un débat sur la chaîne de télévision Public Sénat (13e chaîne) sur l'influence de l’Église orthodoxe russe, tant en Russie que dans le monde, et ses relations avec le pouvoir politique. Un sujet vaste et complexe. Il a été diffusé le samedi 9 février et rediffusé le lendemain (sa présentation, une synthèse). Le débat suivait la projection d'un film-documentaire, sur lequel j'ai émis des réserves et pointé quelques erreurs, intitulé "God save Russia" (en ligne ici et là en replay). Il avait été diffusé par Arte il y a quelques mois. C'est une version augmentée de quelques minutes sur la situation ukrainienne à la fin de l'année 2018 qui a été proposée par Public Sénat. Les trois autres intervenants étaient Galia Ackerman, Cécile Vaissié et Antoine Arjakovsky.

La première vidéo est un extrait, une de mes interventions (durée : 0:34). J'y rappelle que ce n'est pas l’Église qui désigne le pouvoir politique, mais qu'elle l'accepte et très souvent le subit, parfois de manière dramatique. Cela depuis 2000 ans, c'est pourquoi, j'ai mentionné un passage de l'épître aux Romains (chapitre 13) de l'apôtre Paul qui parle de se "soumettre aux autorités supérieures" (voir aussi la première épître à Timothée, chapitre 2). Par contre, l’Église tâche d'exercer une influence dans la société.


 La deuxième vidéo, ci-dessous, présente l'intégralité du débat (34:07).